titre

Paul VERONESE

VÉRONÈSE (Paolo CALIARI, dit Paul Véronèse), peintre italien, né à Vérone en 1528, mort à Venise en 1588. Il fit ses études sous la direction de son père le sculpteur Gabriele Caliari. A ses débuts, les compositions du Parmesan l'impressionnèrent sensiblement. A Mantoue, grâce au cardinal Hercule de Gonzague, il eut quelques travaux (Tentation de saint Antoine, à la cathédrale). En 1551 il peignait au palais Emi, à Fanzolo, avec J.-B. Zelotti, tout un ensemble de décoration monumentale. Trois ans après il était à Venise et entreprenait de grandes peintures à l'église conventuelle de Saint-Sébastien (Couronnement de la Vierge; Histoire d'Esther). Vers 1560, on le rencontre à la villa des Porte, à Tiene, en Vicentin, exécutant avec Zelotti des compositions mythologiques, mêlées de personnages en costumes du temps. L'ambassadeur de Venise près la cour pontificale, Girolamo Grimani, l'amenait bientôt à Rome.

Paul VERONESE
Mars déshabillant Vénus
1580s
© National Galleries, Scotland
Paul VERONESE
Mars et Vénus
 
 
Paul VERONESE
Mars et Vénus unis par Amour
1570s
© Metropolitan Museum of Art
Paul VERONESE
Mars, Vénus et un cheval
1570s
© Sabauda Gallery
Paul VERONESE
Apollon écorchant Marsyas
(école) 
Musée Pushkin

Mais déjà, depuis plusieurs années, Véronèse travaillait pour le palais ducal et les riches couvents de Venise. A la suite d'un concours, Titien et Sansovino lui avaient fait accorder la commande des plafonds de la bibliothèque de Saint-Marc (la Musique, l'Arithmétique, la Géométrie, etc.) ; il avait peint, en 1562, dans la salle du Grand Conseil, Frédéric Barberousse baisant la mule de l'antipape Octavien, et quatre allégories du Temps, de la Foi, de la Patience et de la Concorde (chefs-d'œuvre détruits par l'incendie du Palais des doges en 1577), et achevé pour le réfectoire des servites les Noces de Cana (aujourd. au Louvre). En 1566 il épousait la fille de son ancien maitre, Antonio Badile. Il produisit un nombre immense de compe. sitions de toutes sortes : Madone avec saint Jean-Baptiste et saint Zénon, à San-Fermo-Maggiore de Venise ; Guérison de la belle-mère de saint Pierre, au Louvre ; Repas chez Simon le lépreux (1570) et Repas chez Lévi (1573), à l'académie des beaux-arts de Venise ; Repas chez Simon le Pharisien, offert à Louis XIV en 1662 par le gouvernement vénitien, actuellement au Louvre ; Saint Grégoire à table avec douze pauvres, au palais Chierati, à Vicence, etc. A partir de 1578 il s'occupa sans relâche à décorer le Palais des doges, relevé après l'incendie. Il y peignit : l'Adoration des Mages (Bibliothèque) ; l'Enlèvement d'Europe, fresque (salle de l'Antécollège) ; Venise trônant entre la Justice et la Paix (salle du Collège) ; Vieillard avec une jeune fille (salle du Conseil des dix) ; plusieurs scènes de l'histoire vénitienne et le Triomphe de Venise (salle du Grand Conseil), etc. Le maitre succomba brusquement à une fluxion de poitrine, le 19 avril 1588.

 
Paul VERONESE
Vénus et Adonis
1562
© Staatliche Kunstsammlungen
Paul VERONESE
Vénus et Adonis endormi
1580-82
© Museo del Prado, Madrid
Paul VERONESE
Persée délivrant Andromède

© Musée de Rennes
Paul VERONESE
Jupiter foudroyant les vices
1554-1556
Musée du Louvre

Les caractéristiques de son art sont la richesse et l'originalité des compositions pleines de détails, tirés de la vie, peuplées de personnages contemporains de l'artiste représentés dans leurs costumes, et encadrées de magnifiques architectures, et la somptuosité d'une couleur blonde et argentée. Il est arrivé à Véronèse d'user de figures en trompe-l'œil (par exemple, à la villa Barbaro) et de pousser le mouvement jusqu'à la confusion (notamment dans le Martyre de saint Marc et de saint Marcellin, à l'académie des beaux-arts de Venise). Parmi les peintures de Véronèse, très répandues dans les musées de l'Europe, nous citerons : le Martyre de sainte Justine, au musée de Gênes ; le Christ mort, la Présentation au Temple, Moïse sauvé des eaux, au musée de Berlin ; etc. Le musée du Louvre possède de lui, outre les tableaux cités plus haut : Suzanne et les deux vieillards, l'Evanouissement d'Esther, les Disciples d'Emmaüs.
— Son frère BENEDETTO, ses fils GARRIELE et CARLO dit CARLETTO, collaborèrent à ses œuvres.

Paul VERONESE
Suzanne au bain
 
Musée du Louvre
Paul VERONESE
Judith
 
x
Paul VERONESE
Moïse sauvé des eaux
1580
Musée des B-A, Dijon
Paul VERONESE
Moïse sauvé des eaux
1570~1580
Musée des B-A, Lyon

Cliquer sur l'icône pour visualiser l'oeuvre en grand format ou sur un lien texte pour avoir une explication et voir d'autres oeuvres sur le même sujet.

bdp

© Images are copyright of their respective owners, assignees or others