titre

Les BRUEGHEL

Pieter  BRUEGHEL

(ou BRUEGEL), l'Ancien, peintre et graveur, né à Brueghel entre 1525 et 1530, mort à Bruxelles en 1569. On dit qu'il étudia d'abord à Anvers sous la direction de Pieter Coecke van Aelst, dont plus tard il épousa la fille. Il subit fortement l'influence de Jérôme Bosch. Reçu franc-maitre de la corporation des peintres à Anvers, en 1551, Pieter Brueghel traversa la France et visita Rome vers 1553 ; puis il revint à Anvers, et alla se fixer définitivement à Bruxelles. Il peignit surtout les paysans mais aussi des sujets fantastiques et des scènes religieuses ; son dessin est plein d'expression et de caractère, son coloris rare, vigoureux et personnel. Citons parmi ses œuvres : la Construction de la tour de Babel, une Bataille des Israélites et des Philistins et le Portement de la croix (à Vienne) [1563], le Combat du Carnaval et du Carême (1559), le Printemps, l'Automne, une Noce de paysans, une Fête de village et le Dénicheur. Le Louvre possède : une Danse de paysans et la Vue d'un village; l'original de la Parabole des aveugles est à Naples.

Pieter BRUEGHEL
Chute des anges rebelles
1562
Musées royaux des BA, Bruxelles
Pieter BRUEGHEL
Tour de Babel
1568, Museum Boymans
van Beuningen de Rotterdam
Pieter BRUEGHEL
Tour de Babel
1563,
Kunsthistorisches Museum, Vienne.

Pieter BRUEGHEL

dit le Jeune, fils de Brueghel le Vieux, dit aussi Brueghel d'Enfer, peintre flamand, né à Bruxelles vers 1565, mort à Anvers en 1636. Il eut un talent particulier pour peindre des incendies, des intérieurs d'alchimiste, les feux du purgatoire et de l'enfer, auxquels il dut son surnom. On conserve de lui à Anvers une Kermesse; à Dresde, Virgile et Dante aux Enfers.

Jan BRUEGHEL

 plus connu sous le nom de Brueghel de Velours, peintre flamand, fils de Brueghel le Vieux, né à Bruxelles en 1568, mort à Anvers en 1625. Après un voyage en Italie où il brossa pour le cardinal Borromée diverses scènes qui sont aujourd'hui à l'Ambrosienne de Milan (les Quatre éléments, David dans la fosse aux lions, Saint Jérôme), il revint Anvers, se lia avec Rubens, et se mit à peindre de petits paysages aux lointains bleutés, où la perspective aérienne est finement observée, et qui sont animés de personnages spirituellement dessinés. Quant au nom de Brueghel de Paradis, qui lui est donné quelquefois par opposition à celui de Brueghel d'Enfer, sous lequel on désigne ordinairement son frère aîné, ce nom se trouve justifié par le grand nombre de tableaux où il a représenté le Paradis terrestre: son chef-d'œuvre en ce genre est une admirable toile du musée de La Haye, dans laquelle les visages d'Adam et d'Eve ont été peintes par Rubens. La même galerie possède cinq autres tableaux de Brueghel de Velours : les Quatre Saisons (figures de van Balen) ; la Fuite en Egypte (visages de Rottenhamer); la Rencontre de David et d'Abigaïl (visages de Rottenhamer) ; Vénus et Adonis (visages de Rubens) ; le Baptême de l'eunuque. Citons parmi ses œuvres : au Louvre, le Paradis terrestre, l'Air (1621), et la Bataille d'Arbelles.

Jan BRUEGHEL
Vénus et Cupidon
1600 (avec Van Balen)
© Musée de l'Ermitage
Jan BRUEGHEL
Céres
et les 4 éléments
 
Jan BRUEGHEL
Diane et Actéon
(Au fond à droite)
 

Johann BRUEGHEL

Johann BRUEGHEL
Allégorie de l'Abondance
Avec Frans II FRANKEN
 

dit le Jeune, peintre flamand, fils de Brueghel de Velours, né à Anvers en 1601, mort en 1678, continuateur de la manière de son père.

bdp

© Images are copyright of their respective owners, assignees or others