titre

Salvator ROSA

Salvator ROSA , peintre napolitain, graveur, poète et musicien, né à Renella, près de Naples, en 1615, mort à Rome en 1673. Il reçut des leçons de son oncle Paolo Greco, puis de son beau-frère François Francanzano. Antonio Falcone le présenta à Ribera, dont il suivit quelque temps les leçons.
Il se mit à peindre des batailles, accompagna à Rome et à Viterbe le cardinal Brancacci, qui lui fit exécuter des peintures dans son palais épiscopal, puis un grand tableau pour l'église della Morte, Saint Thomas mettant le doigt dans la plaie du Sauveur. Partisan du gouvernement de Masaniello, Salvator Rosa retourna après sa chute à Rome, où quelques tableaux satiriques lui attirèrent les poursuites de l'Inquisition. Forcé de fuir (1651), il alla se réfugier à Florence, où il fonda l'académie théâtrale des Percossi, et joua des pièces de sa composition. Il retourna à Rome vers 1663 et peignit alors son Apparition de l'ombre de Samuel à Saül (Louvre).

Salvator ROSA
Astrée
1640~1645
© Kunsthistorisches Museum
Salvator ROSA

Glaucos et Scylla
 
Salvator ROSA
 
Ulysse et Nausicaa
 

Le caractère de sa peinture est une sorte de grandeur sauvage, d'âpreté et d'orageuse mélancolie; sa touche est large, énergique et fière; il excellait à peindre les scènes violentes, les batailles, les brigands, les paysages sévères, les scènes à effet. Il a échoué dans les sujets historiques, même ceux qui ont joui d'une célébrité contemporaine, comme la Conjuration de Catilina, du palais Pitti ; mais tout son talent se retrouve dans le paysage animé.

Il a laissé un nombre considérable de tableaux: à Rome, trois Batailles, au palais Corsini ; Bélisaire, Saint Roch blessé, et un Paysage, au palais Doria ; Un satyre et un philosophe, une Bataille, au palais Chigi ; à Naples, Jésus discutant avec les docteurs, Jérémie tiré de la fosse; à Florence, Diogène brisant sa tasse, deux superbes Marines, au palais Pitti ; Soldats avec des pêcheurs, œuvre extrêmement remarquable, à la galerie du prince de Liechtenstein ; au Louvre, l'Ange Raphaël et le jeune Tobie.
Musicien de valeur, il composa un assez grand nombre de morceaux ; Burney en a publié quelques-uns dans son Histoire de la musique. Enfin, du poète, on a des sonnets, des cantates, et surtout des satires pleines de véhémence et d'originalité.

Salvator ROSA
 
Jason combattant le dragon
 
Salvator ROSA
La Fortune
 
JP. Getty Museum, Malibu
Salvator ROSA
 
Sorcières au sabbat
 
Salvator ROSA
L’ombre de Samuel apparaissant à
Saül chez la sorcière d’Endor
1668, © Musée du Louvre

Cliquer sur l'icône pour voir l'oeuvre en grand format ou sur un lien texte pour avoir une explication et voir d'autres oeuvres sur le même sujet.

bdp

© Images are copyright of their respective owners, assignees or others