titre

Johan HEISS

Johan HEISS est un peintre baroque allemand né à Memmingen en 1640 et mort à Augsbourg en 1704. Il fut l'élève de J. F. Sichelbein l'Ancien à Memmingen, de 1663-64, il fut au service du duc de Wurtemberg, Eberhard III. puis il travailla au couvent d'Ochsenhausen en 1672. Il s'installa en 1677 à Augsbourg, où il subit l'influence de Schönfeld, de J. Werner et de I. Fisches. Heiss fut le maître, entre autres, de Gottfried Eichler l'Ancien.

Son oeuvre est marquée d'empreintes italiennes, françaises et hollandaises. Le musée d'Augsbourg conserve plusieurs de ses peintures, tableaux religieux (l'Annonciation, 1676), mais surtout allégories et tableaux d'histoire et myrthologiques, qui constituent l'essentiel de sa production, de qualité inégale (l'Enlèvement d'Hélène, avec des motifs directement empruntés à Schönfeld ; l'Été). Allucius devant l'épouse de Scipion (1679, Brunswick) rappelle que Johan Heiss fut surnommé "le Sébastien Bourdon d'Allemagne", alors que les Israélites quittant l'Égypte (1677, Dresde) et le Triomphe de Flore (1673, Nuremberg) évoquent les ordonnances de Poussin.
Heiss est représenté par des œuvres dans le Musée du Louvre (Paris), Kunsthistorisches Museum (Vienne) et le Musée de l'Ermitage (Saint-Pétersbourg).

Œuvres d'inspiration mythologique :

Johan HEISS
Mars et Vénus surpris
par Vulcain, 1679
Johan HEISS
Vulcain présente Pandore
aux dieux, c. 1660
Johan HEISS
Hercule filant dans
le palais d'Omphale

Cliquer sur l'icône pour voir l'oeuvre en grand format ou sur un lien texte pour avoir une explication et voir d'autres oeuvres sur le même sujet.

bdp

© Images are copyright of their respective owners, assignees or others