titre

Pierre-Narcisse GUERIN

Pierre-Narcisse  GUÉRIN (baron), peintre français, né à Paris en 1774, mort à Rome en 1833. Elève de Regnault, il obtint le prix de Rome à vingt-trois ans. Son Marcua Sextus eut, au Salon de 1800, un succès sans exemple. Peu après, il peignit son Orphée au tombeau d'Eurydice et l'Offrande à Esculape. Après un séjour en Italie, il reparut au Salon de 1810 avec trois tableaux : l'Aurore enlevant Céphale, Andromaque et Pyrrhus, et Bonaparte pardonnant aux révoltés du Caire.
Vers cette époque, Guérin ouvrit, à Paris, un atelier d'où sont sortis les romantiques les plus ardents : Géricault, Scheffer, Léon Cogniet, Orsel, etc.
Parmi les œuvres que Guérin produisit ensuite, nous mentionnerons Clytemnestre et Didon et Enée, dont le succès fut très vif au Salon de 1817. Professeur à l'école des beaux-arts en 1814, membre de l'Institut en 1815, il accepta, en 1822, la direction de l'Académie de France à Rome, qu'il garda jusqu'en 1828. Ses compositions, quoique de style académique, ne manquent pas de noblesse, ni de délicatesse.

Œuvres d'inspiration mythologique :

Pierre-Narcisse GUERIN
Clytemnestre hésite à
frapper Agamemnon
© Musée du Louvre
Pierre-Narcisse GUERIN
Phèdre et Hyppolithe
1802
© Musée du Louvre
Pierre-Narcisse GUERIN
Oreste annonçant à Hermione
la mort de Pyrrhus
© Musée des B-A de Caen
Pierre-Narcisse GUERIN
Aurore enlevant Céphale

© Musée du Louvre
Pierre-Narcisse GUERIN
Morphée et Iris
1811
© Musée de l'Ermitage
Pierre-Narcisse GUERIN
Enée racontant à Didon les
malheurs de Troie
1815, © Musée du Louvre
Pierre-Narcisse GUERIN
Andromaque et Pyrrhus
1810 détail
© Musée du Louvre

Œuvres d'inspiration historique :

Pierre-Narcisse GUERIN
Sappho sur la falaise de Leucade
1880s
Musée de l'Hermitage

Cliquer sur l'icône pour visualiser l'oeuvre en grand format ou sur un lien texte pour avoir une explication et voir d'autres oeuvres sur le même sujet.

bdp

© Images are copyright of their respective owners, assignees or others